Jean-François Laguionie


Jean-François Laguionie naît à Besançon en octobre 1939. Dès son plus jeune âge il se passionne pour le dessin et le théâtre. Etudiant à la célèbre Ecole de la rue Blanche, où il a commencé par créer des décors de théâtre, il rencontre Paul Grimault qui l’accueille dans son atelier pendant près de dix ans. Là, il réalise ses premiers courts-métrages en totale autonomie et de manière artisanale. Le succès ne se fait pas attendre puisque La Demoiselle et le violoncelliste, sa première réalisation, remporte le Grand Prix du Festival d’Annecy. En 1978, La Traversée de l’Atlantique à la rame, son dernier court-métrage à ce jour, remporte la Palme d’Or du Court Métrage au Festival de Cannes et un César.

En 1979, Jean-François Laguionie quitte Paris avec l’envie de goûter aux plaisirs du travail en équipe. Il s’installe à Saint-Laurent-le-Minier (Cévennes) afin de créer son propre studio de production, La Fabrique. Il s’entoure alors d’une petite équipe pour réaliser son long-métrage, Gwen, le livre de sable. Le studio se tourne ensuite vers la production de pilotes pour la télévision et de courts métrages avec l’objectif d’y imposer une certaine qualité.

En 1999, il abandonne son rôle de producteur à La Fabrique pour se consacrer entièrement à la réalisation. Le Château des singes, L’île de Black Mór, Le Tableau, Louise en hiver et Le Voyage du prince composent une filmographie couronnée de succès publics et critiques.

Jean-François Laguinonie prépare aujourd’hui son prochain long métrage Slocum, attendu pour l’année 2022.